Voyage au pays des tulipes

09/03/2013

La vie de vigneron n’est pas toujours un long fleuve tranquille.

Mais l’a-t-elle jamais été?

Ce métier aux multiples facettes n’est pas monotone!

 

C’est ainsi que ces jours-ci nous avons endossé notre costume de commercial. Pourquoi le nier, ce n’est pas celui que nous enfilons le plus facilement. Mais, quand bien même produirions-nous le meilleur vin du monde, cela ne servirait à rien si nous le gardions en cave. Pour vivre de la vigne, il faut vendre son vin!

Nous voici donc partis en ce début mars faire découvrir nos vins à nos amis néerlandais.

AmsterdamQue te plains-tu, vigneron privilégié? Amsterdam est une très belle ville, et les Pays-Bas avec leurs moulins,  leurs canaux, leurs tulipes une destination très prisée…

 

A ce stade, il faut clarifier les choses : le commerce, à plus forte raison international, ce n’est pas vraiment du tourisme ni des vacances! Et si l’on peut apercevoir ça et là quelque beau paysage ou un bâtiment remarquable, le temps manque le plus souvent pour les apprécier vraiment. Mais à bien réfléchir, les voyages ne valent-ils pas surtout par les rencontres que l’on fait et les liens que l’on tisse? Et le commerce ou la promotion des vins passent évidemment par de la relation.

Plaque SauterCe fut vraiment le cas lors de ce déplacement : notre importateur, la maison SAUTER, nous avait préparé deux jours de rencontres et de dégustations avec des professionnels et des amateurs pour faire mieux connaître nos vins de Gaillac, mais aussi ceux de nos amis vignerons de Madiran (Château d’Aydie), de Cahors (Château du Cèdre) et de Jurançon (Château de Jurque), bref, un beau panorama qualitatif des vins du Sud-Ouest. L’organisation était à la hauteur des vins : excellente! Bravo à Marie-Sophie, à Eric Sauter et à toute l’équipe, qui nous ont permis de mieux faire connaître notre production, dans d’excellentes conditions.Cave Sauter Maastricht

 

Et Dieu sait qu’il faut en parler (en anglais, tout le monde le comprend là-bas!), et les faire goûter, et goûter encore nos vins de Gaillac. Nos cépages Duras et Loin de l’Œil, déjà à peine connus en France, ont un sacré parfum d’exotisme en Hollande! La plupart des professionnels rencontrés n’en avaient jamais entendu parler, mais se sont cependant montrés très réceptifs. Et dans ce pays ouvert à tous les vins du monde, où la concurrence est rude, les convives des dégustations en soirées ont également bien apprécié.

Repas dégustation Maastricht

Nous espérons simplement leur avoir donné envie de goûter plus régulièrement d’autres vins que les standards internationaux, des vins authentiques issus de cépages uniques, élaborés par des vignerons artisans. Il y a tant de choses dans une bouteille de vin, pour qui prend la peine de s’y intéresser…

 

Porter « la bonne parole » du Domaine Rotier, du Gaillac et du Sud-Ouest, hors de nos frontières n’est certes pas de tout repos, mais la confrontation à d’autres modes de penser et d’autres habitudes de consommation est à chaque fois instructive. Nous en revenons enrichis, rarement en espèces sonnantes et trébuchantes, toujours en réflexions et matière à penser, avec en tête quantité de visages et de sourires. C’est une des facettes de ce métier, et pas le moindre de ses charmes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *