NOËL ET LE VIN

21/12/2012

Quel aliment, quelle boisson pourrait mieux symboliser Noël que le vin?

 

Le foie gras? Les huitres? La bûche? …

Pour aussi excellents qu’ils soient, ils n’ont pas la même charge symbolique.

 

Le vin en effet est depuis toujours lié aux grands moments de la vie et aux fêtes religieuses. Même s’il s’est largement démocratisé, dans de nombreux pays il demeure le précieux liquide des grandes occasions ou des cadeaux de prestige.vin-rouge

 

En disant vin, nous voulons parler bien entendu du vin élaboré avec des raisins, si possibles sains et mûrs, par des artisans ou avec des procédés artisanaux, c’est à dire avec juste assez de technique pour que s’expriment au mieux les caractéristiques propres de ces raisins (ce que l’on appelle souvent le terroir : cépages, climat, sols et savoir faire humain), mais pas trop de technologie pour lui conserver son unicité, son authenticité et lui éviter la standardisation. Le vin technologique, dont les tenants ou les fabricants, disent, pour se donner bonne conscience, qu’il est fait pour le plus grand nombre, est surtout fait pour faire de l’argent : raisins produits en grande quantité, payés peu cher au producteur, technologie assurant une reproductibilité parfaite, quelques additifs pour amener de la sucrosité et beaucoup de marketing pour raconter des histoires et faire vendre. S’il peut être une première initiation, il est en général simple à comprendre, pour ne pas dire simpliste et l’on s’ennuie vite en sa compagnie.

 

Ne voyez pas là un quelconque élitisme : le bon vin ne doit pas être réservé à une caste d’esthètes vivant à des années-lumière du peuple condamné à boire du médiocre. Il y a suffisamment de vins, en France tout du moins, d’un bon rapport qualité-prix et respectueux de leur terroir. Si vous n’en connaissez pas, nous vous en proposons au moins un (cliquer ici)… Oui, bon, c’était facile, mais nous avons aussi beaucoup d’amis vignerons (difficile de les citer tous) que nous pourrons vous suggérer à l’occasion.

 

Et Noël dans tout ça?

N’est-ce-pas la fête de l’Amour et du Partage? Le bon vin vient tout naturellement s’inscrire dans ce temps de retrouvailles le plus souvent familiales, où l’on a à cœur d’offrir le meilleur à ceux que l’on aime. Le bon vin se partage, il ne se boit pas en solitaire, il est fait pour la convivialité, il la suscite même. Jusqu’à un certain point, c’est vrai, mais la mesure est une des clés pour apprécier le vin… Comme pour beaucoup de choses, l’excès peut être nuisible : l’eau, c’est la vie, mais on peut aussi s’y noyer, le sucre c’est bon, c’est doux, mais gare au diabète et à l’obésité, etc., etc. …

 

Alors nous vous souhaitons un JOYEUX NOËL, sans « bling-bling », en vérité, avec ceux que vous aimez et bien sûr (au moins) une bouteille de vin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *