Esquisse 2017 rouge, bio et sans sulfite est disponible !

06/03/2018

EsquisseDepuis le 15 février dernier notre cuvée Esquisse est à nouveau disponible.

Ce vin rouge sans sulfite connaît un tel succès que nous n’en avions plus depuis quelques mois. Le millésime 2017 arrive enfin et il est très bon !

Duras 2017Il est toujours constitué d’une forte proportion de Duras, cette année 75 %, complété des cépages Braucol (20 %) et Syrah (5 %). Le Duras amène la fraîcheur et la typicité, avec ses arômes poivrés et ses notes de fruits rouges. Braucol et Syrah apportent un surcroît de rondeur et de complexité à l’assemblage. Le résultat est un vin au fruité intense et à la fraîcheur bienvenue, rond et léger, sans être maigre, plutôt charnu au contraire. La couleur est pourpre soutenue, avec des nuances violines, caractéristiques du Duras dans sa jeunesse.

Comme les précédents millésimes (c’est déjà le cinquième !) il est vinifié, élevé et embouteillé sans sulfites. Ces fameux (enfin, façon de parler…) sulfites sont des composés dérivés du soufre. On utilise le dioxyde de soufre dans les vins pour ses effets antioxydant et antibactérien. C’est un peu “l’assurance tous risques” du vinificateur.

Sulfites mal-de-teteIl a cependant l’inconvénient d’être toxique à très forte dose. Sans aller jusque là, il peut être incommodant aux doses maximales autorisées dans les vins. Qui n’a jamais eu mal à la tête cinq minutes après avoir dégusté un vin blanc ou rosé trop sulfité ? Les vins bios ont bien entendu des limites plus basses, mais certaines personnes le tolèrent mal à des quantités plus faibles et d’autres (un petit nombre) y sont carrément allergiques.

Depuis cinq ans nous avons donc décidé de diminuer les doses utilisées (déjà largement inférieures au maximum autorisé en bio) dans tous nos vins. Pour ne plus utiliser de soufre lors de la phase de fermentation de nos moûts mais continuer à les protéger quand même, nous employons une protection biologique, à base de levures sélectionnées qui vont éviter le développement anarchique de levures ou bactéries indésirables. L’oxydation n’est pas un gros problème pour les vins rouges, car les tanins jouent un rôle protecteur. C’est plus difficile pour les vins blancs. Nous avons cependant découvert que nos vins vinifiés sans sulfite, avec nos cépages, blancs et rouges, possédaient désormais une complexité de fruit supérieure. Nous ajoutons donc le dioxyde de soufre seulement après fermentation, à dose modérée.

Seul l’Esquisse est conduit jusqu’au bout sans sulfite. Comme il est préparé tôt, cela limite les risques. Il faut donc viser un équilibre à l’embouteillage, de façon à ce que le vin ne s’oxyde pas lors de cette opération mais ne se referme pas (moins de fruit, tanins paraissant plus verts) non plus en bouteille , milieu plus réducteur.

On le voit nous sommes assez loin du fantasme des vins qui se font tous seuls…

Dégustation EsquisseSans interventionnisme démesuré, il est possible d’élaborer des vins sans sulfites, bons et fruités, pour le plus grand plaisir des consommateurs. Encore faut-il un minimum de matériel, beaucoup d’attention et un peu de savoir-faire. Du vrai travail de vigneron, tout simplement !

4 commentaires au sujet de « Esquisse 2017 rouge, bio et sans sulfite est disponible ! »
  1. Merci pour cet article,
    nous avions entendu parler des vins sans sulfite mais jamais avoir eu l’occasion d’en goûter l’un d’entre eux.
    Y’a t’il une grande différence à la dégustation ?

  2. Bonjour
    j’ai découvert l’Esquisse l’hivers dernier dans un restaurant et il m’a enchanté;j’ai eu l’occasion au printemps de passer par la cave Rottier où j’ai été très bien reçu;
    le vigneron (M Rottier père) dégage une sympathie naturelle et il parle de son vin avec respect.
    je suis très allergiques aux sulfites et enfin je peut boire du Gaillac (un vin que j’aime beaucoup)
    merci à vous
    continuez
    Marc BELLIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *